Patriotes? OUI! Mais…

1427658047_1390759606_1733635542

L’année 2015 aura vu la Russie reprendre l’initiative sur le plan international, provoquant une cruelle déception dans les pays occidentaux. L’intervention Russe en Syrie, si elle est officiellement approuvée du bout des lèvres par Bruxelles et Washington, leur laisse par contre un goût amer: Elle a bouleversé leurs plans de bouter le Président Assad hors de Syrie pour y installer un régime leur étant favorable.

La situation en Novorossya s’est plus ou moins stabilisée, pour le moment du moins. Ceci n’empêche pas les pays occidentaux de renouveler régulièrement, et même d’étendre leurs « sanctions » contre la Russie.

Dans le même temps, la chute des cours du pétrole brut, passant de plus de 100 à environ 30 dollars le baril, a provoqué une chute toute aussi rapide du rouble, provoquant par rebond une crise économique relativement sérieuse en Russie: Fin du « plein emploi », baisse des revenus de la classe moyenne Russe, appauvrissement d’une partie de la population.

Quoiqu’en disent les pays occidentaux qui prennent leurs désirs pour des réalités, le principal facteur de cette crise actuelle en Russie n’est pas « les sanctions occidentales », mais bel et bien la chute des prix du brut, dont il semble évident qu’elle a été favorisée par certains pays espérant ainsi plonger la Russie dans un profond marasme.

La chute du cours du rouble (et donc la hausse du dollar et de l’euro par rapport au rouble) n’a en fait que des conséquences directes somme toute mineures pour la vie quotidienne en Russie. Certes, le « bobo » Russe qui n’achète que des produits alimentaires d’origine etrangère les paiera 2 à 3 fois plus chers; les vacances à l’étranger deviennent maintenant hors de portée de la « classe moyenne »; les produits importés, electroniques en particulier, voient leurs prix s’envoler. Mais comme me disait un ami moscovite « Je peux très bien vivre sans le dernier iPhone! ».

Les ripostes économiques mises en place par la Russie en réponse aux sanctions occidentales, si elles rendent introuvables certains produits étrangers, ont par contre forcé les sociétés Russes à développer leur production, essentiellement dans le domaine alimentaire. On trouve maintenant par exemple d’excellents fromages Russes qui peuvent rivaliser avec certains fromages français. Ceci a par contre généré une inflation relativement élevée selon les critères actuels, la production Russe pouvant difficilement répondre à la totalite de la demande, faisant donc aller les prix à la hausse.

Le point le plus grave de la crise actuelle est la hausse du taux de chômage, dû à la fermeture de nombreuses sociétés dans quasiment tous les secteurs, et donc par conséquence la baisse du niveau de vie moyen de la population.

Les américains et européens pensaient que de vastes mouvements sociaux verraient le jour pour déboucher, à court terme, sur un « Maydan Russe » avec à la clé le renversement de Vladimir Poutine, leur ennemi juré.

Il n’en est rien puisque le taux de popularité de Vladimir Poutine a, au contraire, augmenté pour se situer aujourd’hui à environ 85% de citoyens « satisfaits » de leur Président, essentiellement pour ses succès en politique étrangère.

Toutefois, l’annee 2016 risque de marquer un tournant sur le plan intérieur. On voit en effet le cours du pétrole brut continuer de descendre et atteindre les $30 le baril, cours qui ne sera sans doute pas le plus bas. Le budget de la Russie va donc devoir trouver d’autres ressources… ou diminuer les dépenses. Dans les 2 cas le revenu moyen des Russes va encore diminuer.

Diminuer les dépenses est une solution logique, mais dans quel secteur? Les pensions ne sont déjà plus indexées sur l’inflation, les salaires des fonctionnaires bloqués. Difficile de réduire le budget santé; le budget militaire lui ne peut pas être réduit, de par la situation internationale tendue. On licencie nombre de fonctionnaires, par exemple de nombreux membres des « structures de force », cela augmente donc le nombre de chômeurs.

La tentation est donc grande de créer de nouvelles taxes, tant au niveau local que fédéral. Le gouvernement a semble-t’il fait machine arrière dans la taxe sur les transports routiers, qui aurait fait inmanquablement augmenter le coût des produits transportés. On augmente donc… les taxes locales (dont une partie retourne au budget fédéral), avec le changement de calcul de la valeur des propriétés. Résultat: Les taxes payables à dater de 2016 pourront être jusqu’à 10 fois plus élevées que celles en 2015! Quand on voit par exemple à Moscou le gaspillage des fonds municipaux (Par exemple le budget de la fête de la ville en 2015 qui a été 5 fois plus élevé qu’en 2014, par exemple le changement des bordures des trottoirs avec un milliard (!) de roubles immédiatement payés et une prévision de 7 à 10 milliards pour les 2 années à venir, par exemple l’installation de lampadaires luxueux, horloges, bancs, sur Leningradsky prospekt où on ne voit quasiment jamais de piétons, etc etc), on peut se demander à quoi va servir cette augmentation des taxes alors même que le montant des charges communales elles-aussi augmentent considérablement dans l’ensemble du pays, et ce donc alors que chômage et prix sont en forte hausse.

Le gouvernement semble s’orienter aujourd’hui vers une hausse des impôts qui, il faut le reconnaitre, sont à un taux très bas. Les taux par exemple de 6% des revenus pour les « entrepreneurs individuels » ou de 14% pour les salariés sont parmi les plus bas au monde dans les pays développés. Une augmentation semble donc inévitable. On peut envisager également une surtaxation des plus hauts revenus.

La question se pose alors: Quid du soutien massif à Vladimir Poutine? Même si la quasi-totalité des Russes ne remettent pas en cause son soutien sur la politique internationale… Les Patriotes aussi doivent manger! Une augmentation du chômage, associée à l’augmentation des charges et taxes pourrait très bien être exploitée, cette fois avec succès, par ceux qui rêvent d’une révolution en Russie. Révolution « orange » bien entendu, qui serait immédiatement soutenue par les donneurs de leçons de morale occidentaux. Il est par ailleurs probable que les occidentaux profitent de la situation économique en Russie pour intensifier leurs attaques au plan international, en Ukraine par exemple avec une nouvelle offensive de Poroshenko en Novorossya, ou en suscitant des attaques terroristes dans le pays.

La Russie a d’énormes réserves de devises dans son « fonds de stabilisation » et de métaux precieux. Mais selon toutes les estimations, les réserves de ce fonds pourraient être épuisées dès la fin 2016 – cette année – si la situation perdure. Et il serait impensable de devoir vendre son or pour, par exemple, pouvoir payer les retraites!

Le temps semble donc venu, maintenant, pour Vladimir Poutine de donner un coup de pied dans la fourmillière de l’Administration ou nombre de hauts fonctionnaires n’en font qu’à leur tête, jusqu’au plus haut niveau. Combien de fois a t-on observé que les directives du Kremlin ne sont pas appliquées, simplement car tel ou tel haut fonctionnaire n’est pas d’accord? Des changements drastiques sont à effectuer, et ce sans tomber dans les « solutions » pronées par les « libéraux » dont les recettes, appliquées chez nos voisins, ont mis l’Europe en quasi dépôt de bilan! Une nouvelle politique avec de nouveaux objectifs, dont « la croissance » ne serait pas le but ultime, dont l’exemple ne serait plus les pays occidentaux en pleine déliquescence économique et morale! Vladimir Poutine a les épaules assez solides pour proposer une nouvelle orientation, réunir le Peuple Russe autour d’un nouveau projet et sauver une seconde fois la Russie du chaos annoncé. Et c’est cette année que cela devra se jouer.
putin1.jpg

Publicités
Cet article a été publié dans Editeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Patriotes? OUI! Mais…

  1. Eguybert Darmanch dit :

    Il faut absolument dire au peuple russe que ce ne sont pas les peuples d’Europe de l’Ouest qui sont contre eux mais les gouvernements. C’est très important.
    Toutes ces hypocrisies et ces coups bas ne font que montrer la malhonnêteté et la lâcheté des dirigeants occidentaux.

    J'aime

    • Oui mais… Vos gouvernements sont elus par… par vous.

      J'aime

      • ferzi dit :

        oui,vous avez raison,il semblerait que c’est effectivement nous qui les élisons.et ils ne seraient,de leur aveu même,que nos représentants.
        hélas, je n’ai jamais voté pour que l’état,nos représentants, prélève 60% de mon revenu de salarié.(il n’y a pas d’erreur sur le chiffre) et fasse la part belle au ‘public’ dont ils sont issus.et nous sommes incapables de diminuer nos dépenses car nos lois sont faites par ceux-là mêmes qui dépendent de notre argent, entendez notre travail.
        ceci justifie, peut-être, le taux d’abstentionisme élevé lors des élections, nos taxes et impôts ne font qu’augmenter.
        or, que je sache, personne n’a jamais marqué son accord pour entretenir une caste publique, et une caste européenne (!!), vivants largement au-dessus de nos moyens.
        ceci pour s’entendre dire en fin de carrière, qu’après avoir payé pour tout le monde,il n’y plus d’argent pour nous, salariés, et que nous sommes donc priés de travailler plus longtemps.
        et sans pour autant pouvoir jouir du fruit de notre travail car, nous le savons dès à présent,les caisses sont vides, et au moment de la retraite, 67ans, si nous y arrivons, ils nous laisseront sur la paille, avec un montant équivalent au seuil de pauvreté.
        nous travaillons sachant que d’autres que nous-mêmes profiteront du fruit de notre travail.cela porte un nom.

        vous croyez vraiment que c’est ce que nous avons voulu ?
        quels que soient les « élus », le choix, comme notre argent, nous a été volé.

        amis russes, vous vous battez pour votre liberté, votre souveraineté et votre indépendance. cela fait longtemps que nous les avons abandonné à des gens qui ne doivent rendre compte à quiconque de leurs actions.
        ils se sont appropriés les termes ‘monde libre’, ‘axe du bien’, en ont fait leur label.
        nous voyons le résultat tous les jours. pauvreté, chaos, désolation.
        nous avons érigé tant de murs, dont celui médiatique, qu’il faut faire preuve de courage pour regarder au-delà.nous sommes devenus sourds,aveugles,arrogants,suffisants et refusons l’évidence.dire la vérité dans un environnement de mensonges est devenu un acte révolutionnaire.

        vous ne paierez jamais assez cher le prix de votre courage.
        car tant que subsistera le ‘problème russe’, l’asservissement de votre terre et accessoirement, de ses occupants, le partage de vos richesses, vous ne connaîtrez pas la paix. et tout sera fait pour vous provoquer, vous humilier.
        honte à nous.
        soyez courageux : votre combat est celui de la liberté. hourra pour vos soldats.
        nous, nous avons abandonné le combat depuis longtemps.
        imaginez : nous sommes assis sur une montagne de dette,notre système est en faillite, incapables de nous réformer, nous subsistons grâce à une impression monétaire massive, du papier… et nous avons la prétention de vouloir vous donner des leçons …
        vous, vous êtes assis sur du gaz, du pétrole,des métaux précieux, certes, vous avez quelques menues difficultés domestiques, je vous l’accorde. mais sur le long terme …

        si nous pouvions nous approprier vos richesses, nous pourrions faire bombance plusieurs siècles…
        mais qui diable ose nous en empêcher ? allez : montrez-vous coopératif, que diable !

        qu’est devenu le site : http://www.russiesujetgeopolitique.ru/ ?

        J'aime

      • Eguybert Darmanch dit :

        Mais non !
        Le peuple français n’a jamais élu ses gouvernements, c’est à dire ses ministres…
        Ceux qui ont bien compris ce qui se produit en France au niveau politique ont aussi compris qu’il suffit d’une poignée d’électeurs pour élire un président qui fera ce que bon lui semble.
        Pour ce qui concerne les députés, c’est la même chose. Une fois élu, le député français n’a ni responsabilité ni promesse à tenir.
        Il suffit d’entretenir le mythe de la démocratie et la majorité de l’électorat français, sous-instruite, y croit dur comme fer !

        J'aime

      • « Le peuple français n’a jamais élu ses gouvernements, c’est à dire ses ministres… »

        Certes, les ministres ne sont pas élus. Mais votre gouvernement – les ministres – répondent de leur politique devant vos élus (le Parlement). Les « motions de censure », les « votes de confiance », etc etc. Donc…

        Et s’il suffit d’une poignée d’électeurs etc comme vous dites, qu’attendez-vous pour élire un « bon » Président?

        Par ailleurs je ne pense pas que la majorité de votre électorat soit « sous-instruite ». Une culture de soumission, plutôt. De repentance…

        Aimé par 1 personne

      • Eguybert Darmanch dit :

        En France, au second tour des élections présidentielles de 2012, le nombre des électeurs inscrits était de 46 066 307 millions. Monsieur François Hollande a été élu avec 18 000 068 voix, soit 39,08 % de la totalité des électeurs inscrits.
        Étant donné qu’il n’existe pas de majorité qualifiée en France, un homme politique peut réussir à se faire élire à la présidence de la république avec seulement quelques millions de votants. Vous comprenez pourquoi le fait pour monsieur Hollande d’avoir été légalement élu ne le rend pas pour autant légitime aux yeux d’une majorité de Français. Aussi, quand vous écrivez : « Vos gouvernements sont elus par… par vous », le « vous » en tant que peuple français, mérite une bonne correction car les Français sont des imbéciles irrationnels, et le « vous » en tant que pronom personnel, mérite quant à lui quelques atténuations.

        J'aime

      • Il *est* légitime car élu légitimement selon votre système que *vous* acceptez.

        J'aime

  2. Vasco dit :

    Poutine à su réformer l’armée. Voici venu le moment de faire de même avec l’économie et de ressusciter l’industrie Russe.

    J'aime

  3. Rensk dit :

    Comme vous dites, le Président doit s’entourer de gens capable car il y a tant de domaines spécialisé qu’une personne seul ne peut tout maitriser… la difficulté c’est dans le tri des gens, leurs loyauté, leurs dévouement.
    En Suisse ont fait de même mais question loyauté c’est à l’argent qu’il est donné et donc l’administration ne fait que des déçus… Ils travaillent pour leurs salaire garanti et surtout leurs retraites surfaites par rapport au peuple.

    J'aime

  4. boticea dit :

    la Russie va devenir une démocratie de référence dans le monde entier, et un exemple à suivre si effectivement Mr Poutine et ses alliés internes mettent un terme à certaines mauvaises habitudes et pratiques. (en fait, c’est ce qu’ici nous sommes nombreux à souhaiter à nos amis russes)
    Le système européen est mort, et va entraîner avec lui tous les états nation qui y sont attachés, jusqu’à ce que les dirigeants soient tout simplement éliminés. Pour se protéger d’un tel programme, il a été mis en place une augmentation régulière du nombre d’élus. 1 000 corrompus dans une fosse commune, ce n’est pas même chose que 200 000. Le dernier exemple en date : la refonte des régions, qui désormais ont un vice président (mais pas encore de chancelier ou de gouverneur, un peu de patience).
    La gravité de la situation est telle que les français (les vrais, ceux qui n’ont pas voix au chapitre) s’organisent dans le silence et la discrétion pour créer diverses économies parallèles, à comparer avec la période communiste en Russie.
    Le mouvement est lent, difficile à mettre en place, et subie une contre attaque des francs maçons (des juifs donc), qui imposent progressivement une société sans cache, comme cela a clairement été déclaré lors de la dernière partouze de Davos.

    C’est donc un guerre qui nous est faite, à tous, et qui pour les russes prend une tournure imprévue, grâce à la poigne d’un homme, et certainement de quelques fidèles. Suivre un chef exemplaire est à la portée des peuples de l’ouest, mais il faut d’abord qu’ils en bouffent comme les russes en leur temps, çà devrait amoindrir leurs ambitions personnelles au profit du bien commun et surtout du bon sens.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s