Poroshenko-Erdogan même combat

7669586736cumhurbakanerdoanukraynada.jpg

Durant des mois, Poroshenko en Ukraine a tenté par ses multiples provocations d’entrainer la Russie dans la guerre, dont les plus flagrants ont été les bombardements à plusieurs reprises de poste-frontières sur le territoire Russe. Le but était de provoquer une riposte militaire de la Russie, et débuter donc une confrontation armee avec, à très court terme, la participation de l’OTAN et la suite que l’on peut imaginer.

Las! Vladimir Poutine ne s’est pas laissé entrainer dans cette voie et la Russie s’est contentée de soutenir le combat des indépendentistes de Novorossya.

En Syrie, autre niveau: La Russie est en guerre contre les terroristes islamistes, qu’ils soient de Daesh, d’Al-Quaida, des « frères musulmans » ou autres mouvements de ce genre. En guerre ouverte, puisqu’elle bombarde les bases terroristes, avec le soutien clair et net du gouvernement légal syrien.

Alors la question qui revient est de savoir pourquoi Erdogan, pour qui la chute de son ennemi juré Assad vaut bien des alliances avec les terroristes, pourquoi donc a t-il abattu un jet Russe, et de plus pourquoi aujourd’hui?

A ce jour, l’Etat Major Russe est convaincu qu’Erdogan n’a pas agi sans le consentement formel de l’OTAN, dont est membre la Turquie. Sachant que les règles de l’OTAN font qu’elle soutient tout pays attaqué, sachant que la Russie pourrait riposter, une telle action ne peut se faire qu’avec le soutien de l’OTAN.

Le « pourquoi » semble couler de source quand on se souvient qu’il y a déjà quelques mois, une armada aéronavale OTAN et USA était prête à envahir la Syrie et à éliminer le Président Assad, et ses plans ont été mis en déroute par l’intervention de la Russie, intervention malgré qu’aucun coup de canon ne soit tiré! Il a donc fallu revoir ses plans.

Après cet épisode, la Russie à la demande de la Syrie, engage ses forces aériennes. Il devient alors clair que le régime d’Assad ne tombera pas sous les coups de boutoir des islamistes, dont les fameux « terroristes modérés » sont financés et armés par Washington.

Les attentats de Paris provoquent l’entrée en action d’un groupe aéronaval français, qui jettent quelques bombes sur d’anciennes positions islamistes abandonnées après les passages des jets Russes. Et la France il y a encore quelques jours répète comme un automate qu’elle veut le départ du Président Assad. Sans doute imagine t-elle que son intervention militaire lui donne un droit de regard sur le futur de la Syrie.

A l’occasion de sa rencontre avec le dirigeant iranien, Vladimir Poutine hier déclarait une fois encore que seul le peuple syrien pouvait décider du devenir d’Assad, douchant net et les espoirs franco-américains-OTAN d’un départ d’Assad.

Dans cette configuration, l’attaque de la Turquie contre un jet Russe, entrainant la mort d’un des pilotes, prend une importance toute particulière et on ne peut s’empêcher de penser que la Turquie tente de faire en Syrie ce que Poroshenko en Ukraine n’a pas réussi: Entrainer la Russie dans une guerre avec l’OTAN, puisqu’une riposte militaire Russe contre la Turquie entrainera l’intervention de l’OTAN.

Pourquoi aujourd’hui? Rappellons-nous qu’il y a quelques semaines la Turquie avait déjà protesté d’une violation de frontière d’un jet Russe, violation dont la Russie s’était excusée, l’attribuant à des mauvaises conditions météorologiques. Aujourd’hui, pas de protestation, erdogan ordonne d’abattre le jet Russe. Très vraisemblablement Erdogan se sent pousser des ailes dans son combat anti-Assad, et la présence d’un groupe aéronaval français fortement armé d’un pays étant également totalement opposé à Assad, lui donne un sentiment de force.

On notera également qu’hier, alors que la Russie ne demandait rien sur ce sujet, la Maison Blanche a annoncé que les USA ne lèveront pas les sanctions contre la Russie « malgré sa coopération en Syrie ». Passons sur la phraseologie ridicule, la Russie ne « coopére » pas en Syrie avec les américains, mais fait simplement le boulot que Washington refuse de faire! Et donc de toute manière la Russie ne demande absolument rien en échange aux américains, considérant sans doute ne pas jouer au même niveau et n’ayant pas à quémander quoi que ce soit à ceux qui soutiennent les terroristes.

Il semble donc clair que le but d’Erdogan est d’entrainer la Russie à une riposte militaire contre la Turquie, ayant sans nul doute acquis la certitude que l’OTAN le soutiendra.

Je ne ferai pas de supputation sur ce que fera Vladimir Poutine, mais il est clair qu’une riposte appropriée sera faite. D’une part parceque la Turquie a commis un acte de guerre contre la Russie; mais aussi parcequ’une acceptation faute de riposte serait la porte ouverte à d’autres attaques de la part de ceux qui se sont donnés pour tâche d’éliminer la Russie de la scène internationale.

Non content de se contenter de financer Daesh avec des transactions de son pétrole, Erdogan a cette fois très clairement choisi son camp: Celui des terroristes. Il va falloir que la Turquie assume, et la note va être chère à payer.

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Editeur, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Poroshenko-Erdogan même combat

  1. champoiseau dit :

    On arrive au sommet de l’infamie;il est même dépassé. Ces « démons » sont en pleine action . Ce
    mot prend ici toute sa valeur . Les erdogan obama, hollande, fabius, merkel (on ne l’entend plus!)… etc. sont littéralement possédés par l’esprit du mal. Et vous savez quel est son nom. Lâché des enfers, il sait que son temps lui est compté aussi se déchaîne-t-il pour entraîner le maximum d’humains dans son antre infernal. Ceci n’est pas de la science-fiction mais bien la réalité. Plus ils voudront se montrer « aimables et coopérants » avec Poutine, ces criminels, plus il faudra les considérer comme des plus dangereux. Ils trouveront la FORCE devant eux La FORCE soutenue par la spiritualité, la foi, la diplomatie dans le sens le plus noble que peut avoir ce mot. Le meurtre d’innombrables humains n’a aucun sens pour eux. Le président Assad reprend sa force grâce au Président Poutine. Que de souffrances en vue mais le BIEN triomphera.

    J'aime

  2. Sebastien Friedrich dit :

    le vrais axe du mal c’est revelé ,j’espere que la Russie écrasera cette vermine

    J'aime

  3. Rensk dit :

    Voyez ce que disent aujourd’hui les USA, chef de la coalition illégale :
    – L’accord de non agression fait entre les USA et la Russie concernant la Syrie, ces mesures de non-agression ne concernaient pas tous les membres de la coalition menée par les États-Unis.

    Ce qui sous entends que les USA ont menti à la Russie lors de cet accord car ils sont venu signer en tant que *chef* de la coalition.

    La Syrie a dit que l’intervention turc : Cette attaque peut être considérée comme un acte d’agression contre la souveraineté syrienne. L’avion russe volait dans l’espace aérien de la Syrie
    Et comme la Russie déploie ses S400… Je verrais bien le Président Al-Assad interdire clairement tout survol non autorisé de son pays… les S400 contrôlant le respect de la demande du Président élu.

    J'aime

  4. Ping : Que cherche vraiment Erdogan? | La Russie aujourd'hui

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s