Syrie, Assad, Poutine et les autres.

russie-iran.jpg

La rencontre entre Vladimir Poutine et l’ayatollah Khamenei, dirigeant de l’Iran, a eu pour principal résultat de solidifier plus encore la position du Président Assad en Syrie: Russie et Iran, les 2 forces prédominantes dans l’assistance militaire à la Syrie contre les terroristes islamistes ont en effet appuyé sans équivoque le régime du Président Assad: « Les deux parties ont souligné l’unité de points de vue entre Moscou et Téhéran concernant le caractère inadmissible des tentatives extérieures de dicter les scénarios du règlement politique » du conflit en Syrie, a déclaré Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin.

Vladimir Poutine a déclaré lors de la rencontre que « personne ne peut et ne doit imposer de l’extérieur au peuple syrien des formes quelconques de gouvernance de leur Etat ou dire qui doit le diriger. Ce n’est qu’au peuple syrien d’en décider ».

Il s’agit donc clairement d’une fin de non-recevoir à la demande des Etats-Unis, de la France, de l’Arabie Saoudite et de la Turquie qui exigent à terme le départ du président Bachar al-Assad: Seul le peuple syrien décidera en temps utile de la composition du gouvernement de la Syrie, et la Russie y veillera.

Considérant que François Hollande campe sur sa position et « exige (!) le départ du Président Assad, sa visite à Moscou le 26 risque, au-delà des traditionnels sourires et courbettes diplomatiques, de lui laisser un goût amer, Vladimir Poutine n’allant pas manquer de lui rappeller la réalite des faits.

Certains à Moscou pensent que suite à ce « recadrage », les opérations militaires françaises contre l’Etat Islamique en Syrie, en fait une riposte suite aux attentats de Paris du 13 novembre, pourraient ne pas dûrer bien longtemps: La France pourrait en effet considérer qu’en participant à l’affaiblissement de Daesh, elle solidifie en fait le régime du Président Assad dont elle demande le départ. Incompatibilité absolue donc.

On verra alors quel est le véritable but des opérations françaises en Syrie: L’anéantissement de l’Etat Islamique, ou le départ du Président Assad.

Publicités
Cet article, publié dans Editeur, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Syrie, Assad, Poutine et les autres.

  1. Ping : Syrie, Assad, Poutine et les autres. | Réseau International

  2. jean dépautre dit :

    Très bon résumé de la situation.Les contradictions du gouvernement Valls-Hollande vont atteindre des records de tension entre ce qui est dit et ce qui est fait.Soutien à daesh dans un premier temps puis revirement suite à la tuerie du 13 et re-revirement si Assad reste en place?
    Ils se sont fourrés dans une pétaudière dont ils auront du mal à sortir.S’ils s’en sortent.Poutine;un étonnant stratège.

    J'aime

  3. Ping : Poroshenko-Erdogan même combat | La Russie aujourd'hui

  4. Ping : Poroshenko-Erdogan même combat | Réseau International

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s