Syrie: Majeure provocation US

Russie-USADans ce qui consitue une provocation majeure envers la Russie, les américains ont annoncé déployer des troupes au sol en Syrie et en Iraq.

Ceci arrive alors qu’en quelques semaines de frappes aériennes la Russie a causé d’énormes dommages aux terroristes opérant en Syrie, tandis que depuis plus d’un an qu’ils sont censés « combattre l’Etat Islamique » en Syrie les américains n’ont eu aucun résultat notable autre que quelques hopitaux et centrales électriques détruits.On notera que les américains, depuis septembre 2014 et jusqu’à ce jour avaient totalement exclu une intervention terrestre; mais les dégats infligés par l’armée Russe aux terroristes amis des américains semblent déclencher un vent de panique à Washington.

Leur décision n’est en fait qu’une provocation envers la Russie, destinée – pensent-ils – à gêner les bombardements Russes. Il ne fait aucun doute que les troupes américaines au sol se positionneront de manière à ce que les forces aériennes Russes ne puissent pas opérer contre les « terroristes modérés » financés par les USA.  Il semble évident que dans ce cas, il y aura en effet des victimes américaines, la Russie ne faisant pas de distinction entre terroristes.

On retiendra également que les Etats-Unis exercent actuellement d’énormes pressions contre l’Irak qui a indiqué prochainement demander une aide à la Russie contre les terroristes qui fuient la Syrie et se réfugient dans leur pays. Une fois encore, les américains tentent de protéger leurs « amis », les fameux « terroristes modérés ».

Enfin, on notera que les américains livrent, actuellement, du matériel militaire anti-chars à leur amis d’Al-Nosra, terroristes modérés, afin de tenter de contenir l’armée syrienne. Al-Nosra réclame par ailleurs à grands cris des armes anti-aériennes. Washington est-il prêt à fournir des armes qui seront utilisées contre des forces Russes?

Sans doute quelques stratéges déments au Pentagone espèrent-ils que quelques GIs seront victimes de frappes Russes, ce qui permettrait de déclarer la guerre à la Russie, vieux projet déjà mis en échec dans la crise ukranienne.

Publicités
Cet article, publié dans Editeur, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Syrie: Majeure provocation US

  1. White flight dit :

    Nous savons depuis la fin de la seconde guerre mondiale qu’un affrontement entre les 2 blocs est inéluctable.
    Les Américains et Européens, enfin, les multinationales et le lobby suprémaciste qui gouvernent et parasitent ces nations veulent un affontement, eh bien, à l’image de votre page facebook remettez le compteur de l’histoire de l’homme sur ces continents à zéro.

    J'aime

  2. Ping : Syrie: Majeure provocation US | Réseau International

  3. PARIOS dit :

    Un déploiement au sol … pour aider les terroristes islamiques de l’état du même nom, de pouvoir s’échapper au Qatar ou en arabie saoudite ???

    J'aime

  4. allavena dit :

    ils n’arrèterons donc jamais d’emmerder le monde

    J'aime

  5. boubeye dit :

    toujours les interets

    J'aime

  6. Arnold dit :

    Il semblerait que les US déploient en effet 50 « conseillers » sur la zone nord-est, donc en zone kurde… C’est un bon choix en définitive, car cela leur permet de ne pas perdre la face tout en ne gênant pas vraiment la Russie. En effet, les opposants kurdes ne sont pas des islamistes opposés au régime syrien, mais sont bien les seules à lutter réellement contre EI avec une vraie vision stratégique puisque leur territoire s’étend le la Turquie à l’Irak…
    Leur action est la seule qui soit dénuée de toute arrière pensée pétrolière : ils souhaitent défendre leur territoire tout en tentant de le réunifier au-delà des frontières actuelles, les Russes ne s’en occupent pas et concentrent leurs attaques dans la zone nord-ouest ; de plus ils ne se gêneront sûrement pas pour frapper sans tenir compte des US, donc ces derniers vont tenir leurs soldats à bonne distance des zones d’intervention russe : des morts de GI nuiront plus à la popularité d’Obama qu’à celle de Poutine aux States !
    Cette intervention est donc sans risque géopolitique : les seuls vraiment embêtés seront les Turcs ! et cela prouve donc un vrai changement de l’attitude US vis à vis de la Turquie…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s